Comment le nageur Léon Marchand a travaillé son mental

Le double champion du monde de natation revient dans un entretien avec Brut sur la manière dont il forge son mental.

“Moi, ma clé, c’est le plaisir”

“Qu’est-ce qui se passe si j’échoue ? Rien de spécial. Ma famille sera toujours aussi contente pour moi. Donc maintenant, je n’ai plus peur de l'échec et je suis plus en mode : 'Je profite et j'essaye'". Leon Marchand est double champion du monde natation. Pour Brut, il explique comment il se prépare mentalement avant chaque compétition. “Avant, il était dans la peur de mal faire, il nageait avec l'énergie de mal faire et ça ne se passait pas forcément bien. On a travaillé là-dessus et… Ça va être, je pense, dans un an ou deux ans, le numéro 1 mondial”, explique son préparateur mental Thomas Sammut.
Benoît Paire se confie sur son mental

“Avant, je ne me sentais pas légitime si je ne ramenais pas une médaille…Et du coup, c'est une mauvaise source d'énergie. Et ça, c’est venu quand j’ai commencé à avoir des résultats. Je me suis dit : “Faut que je fasse un truc dans la natation. Il faut… ramener une médaille.” Mais ça ne marche pas comme ça et je pense qu’avec Thomas, on a ouvert des portes. Ça nous a permis, vraiment, de me redécouvrir, et de savoir comment je fonctionne”. Maintenant, l’objectif du jeune athlète et découvrir qui il est en tant “qu’être humain” et non pas uniquement en tant que “nageur”. “Avant, j’étais nageur, mais en dehors de ça, j’avais rien, quoi. J’étais un peu perdu. Maintenant, le but, c'est de savoir où est-ce que je peux aller moi-même en tant qu'individu et ça, ça me transcende, en fait.” Les 3 conseils de Patrick Mouratoglou pour être au top mentalement

avatar
Brut.