back

Des bénévoles aident les animaux victimes des incendies en Australie

Catherine et Carole fabriquent des pochons pour les bébés kangourous devenus orphelins. Ryan a dressé sa chienne Taylor pour repérer les koalas blessés. John distribue de la nourriture aux wombats là où tout a brûlé. Ils racontent.

Les bénévoles au secours des animaux d’Australie

Ils fabriquent des poches pour les bébés kangourous et chauves-souris, ils donnent à manger aux wombats… Voilà leur quotidien.

Des Françaises fabriquent et envoient des pochons pour sauver les bébés kangourous.

« Sachant le travail que représente l’élevage d’un bébé à la main et le désastre qu’ils sont en train de vivre, on s’est dit qu’à notre échelle, on allait essayer de les aider », explique Carole Masson, responsable du parc australien de Carcassonne.

Après avoir lancé un appel, en quelques jours, le parc pour animaux dans lequel travaille Carole a reçu des milliers de pochons venus d’écoles, d’associations et de seniors. Ils seront ensuite envoyés en Australie. « On a été complètement surpris et dépassés par cet élan de générosité qui est venu de toutes parts, de toutes les régions de France », confie Carole.

Pour un bébé kangourou, 30 pochons sont nécessaires, et les associations en manquent face aux arrivées massives de kangourous orphelins. La maison de couture Germaine Guérin s’est donc elle aussi lancée dans la fabrication de ces tissus de poche, qu’elle envoie dans des magasins à Sydney, qui les redistribue à des refuges.

« Le déclic, c’est tout simplement une photo avec du feu et de petits animaux. On s’est aperçu que le million d’animaux morts dans les flammes était annoncé… Des animaux blessés restaient sur la touche, surtout les bébés kangourous et les petits des marsupiaux », détaille Catherine Valmalette, directrice administrative de la maison Guérin.

En une journée, 200 bénévoles se sont joints à Catherine. Ils ont fabriqué plus de 2.000 pochons, ainsi que des couvertures pour des bébés renards volants, une espèce de chauves-souris décimée par les incendies. « Je pense que le côté mignon des petites animaux les a touchés, analyse Catherine. Et puis, c’est tout de même une catastrophe qui mène à la perte de l’Australie. L’Australie sans la faune et la flore n’est plus un continent habitable. »

Une chienne pour sauver les koalas

La chienne Taylor, une épagneule, a pour rôle de sauver les koalas. Son maître, Ryan Tate, est dresseur professionnel. Il a entraîné Taylor à repérer les animaux blessés grâce à son flair : « Taylor et moi cherchons les koalas depuis trois ans maintenant. Elle est dressée à flairer leur fourrure et leurs éraflures. »

Taylor a déjà aidé à localiser plusieurs koalas en Australie. Les incendies ont coûté la vie à au moins 20 % de la population des koalas. Elle est également formée à trouver des marsupiaux, des renards, des chats, des rats et des lapins. Cela veut dire qu’elle est capable d’ignorer des renards quand elle cherche des koalas. « Dans des conditions idéales où l’air est calme, l’odeur de l’animal tombe de l’arbre et Taylor peut les sentir. Elle va s’asseoir juste en-dessous d’eux et nous montrer où ils sont », se félicite Ryan.

À la rescousse des wombats

Il existe un autre animal victime des flammes dont on parle beaucoup moins : le wombat. L’association Wombat Care Bundanoon leur vient en aide au quotidien. « Pour chaque koala que nous avons perdu, nous avons peut-être perdu 10, 15 wombats. Le koala est devenu le symbole des incendies, mais tellement d’autres animaux sont morts ! », alerte John Creighton, fondateur de Wombat Care Bundanoon.

John a 58 ans. Avec plusieurs bénévoles, il mène les opérations de sauvetage des wombats dans la région du sud-est de l’Australie en leur apportant de la nourriture dans les zones où tout a brûlé. « Ceux qui ont survécu à ces horribles incendies en allant dans leur terrier arrivent dans un monde complètement différent, sans aucune idée de comment y exister. C’est un monde sans nourriture ni eau pour eux. Ils ont survécu aux flammes pour mourir de soif ou de faim. »

Le wombat est avec le koala l’un des animaux les plus populaires d’Australie. Il vit dans de grands terriers comportant plusieurs entrées, très bien isolés de la surface. Cela lui permet de se protéger des incendies, sauf quand il sort pour se nourrir. Les wombats ont permis à de nombreux animaux, comme les wallabies ou les échidnés, d’échapper aux flammes en se réfugiant dans leurs terriers.

01/24/2020 6:31 PM
  • 214.0k
  • 81

56 comments

  • Martine B.
    3 days

    👍👍👍

  • Isabelle D.
    02/20/2020 20:14

    Bravo pour ses petites bêtes

  • Claudine M.
    02/14/2020 21:33

    Félicitations pour toutes tes personnes qui ont fais des pochons pour les kangourous et leurs font parvenir mercis pour tous ses gestes humanitaires

  • Capucine T.
    02/13/2020 13:54

    Carcassonne ça s écrit avec 2 n

  • Guida P.
    02/13/2020 11:44

    Magnifique bravo merci beaucoup respect

  • Cél D.
    02/01/2020 23:10

    Whaoooo... 👍🦘🐾

  • Laurène M.
    02/01/2020 17:57

    Regarde c'est ça !!!

  • Fabienne H.
    01/28/2020 08:07

    😥

  • Sham M.
    01/28/2020 07:10

    good job

  • Nicole P.
    01/27/2020 18:03

    SUPER . BRAVO.

  • Fiona R.
    01/27/2020 14:41

    fabrication de pochons pour les bébés kangourous ❤️❤️❤️

  • Monique D.
    01/27/2020 08:59

    BRAVO

  • Agnes L.
    01/27/2020 07:34

    Admirative ....

  • Siham O.
    01/26/2020 11:10

    Vous êtes prêts à exterminer les femmes voilées " Des humains, qui ont des coeurs, des sentiments, et une dignité". Mais voilà cet élan de générosité pour les kangourous! Cette hypocrisie à la française ne cesse pas de m'étonner! Je plains toutes vos victimes de racisme pure et simple ! Nb. Mes respects pour cette minorité intelligente et humaine de France

  • Perrine T.
    01/26/2020 00:31

    🙌😉😍

  • Elisa V.
    01/25/2020 23:19

    c’est ici que tu envoies ??

  • Dorianne P.
    01/25/2020 18:55

    Bravo pour ce soutien. Protéger notre planète c est aussi secourir les animaux qui font partie de la chaîne élémentaire de notre système.

  • Catherine T.
    01/25/2020 18:04

    Bravo 👍🏽👍🏽👍🏽👍🏽👍🏽👍🏽👍🏽👍🏽

  • Lucienne B.
    01/25/2020 18:03

    C'est super j'ai.moi même ma petite fille qui en Bourgogne sont en train de coudre pour les animaux avec des bénévoles courage à vous et merci

  • Maximilian L.
    01/25/2020 16:35

    Les personnes qui sont touchés par ces images sont souvent les mèmes personnes qui achètent en bonne connaissance de cause de la viande industrielle ou les animaux vivent un cauchemar. Une schizophrénie totale dans notre société !!