L'Ultra interview de Booba - Partie 1

"Soit je suis très très gentil, soit très très méchant. Ultra, quoi !" L'Ultra interview de Booba, partie 1. Il répond aux questions de Camille Diao.

Rencontre exclusive avec Booba, Partie 1 : zoom sur son dernier album “Ultra”, sa carrière et ce qu'est la France pour lui

De la promotion de son dernier album aux luttes anti-racistes de 2020 jusqu’à son rapport à son pays natal qu’il a décidé de quitter, Booba a répondu aux questions de Camille Diao. Rencontre avec le rappeur aux trois millions d’albums vendus.

Le cas Georges Floyd, une vaste hypocrisie pour Booba

Le rappeur français a d’abord souhaité revenir sur la mort de George Floyd. Il évoque notamment les limites de l'engagement des internautes qu’il juge hypocrite. Il rappelle à ce propos, les paroles d’une de ses chansons : "Ils font la guerre avec des chars, on pose des carrés sur Insta."” Ce que Booba déplore, c’est qu’au lieu de se poursuivre dans le temps, l’indignation soit à ce point retombée dans l’oubli. Cette situation l’indigne d’autant plus que pour lui, ce combat contre le racisme est aussi un engagement personnel. Il confie : “Moi, j'ai un pendu… J'ai un noir pendu tatoué dans le dos avec 40 Sud-Américains.

Le point de vue du rappeur sur l’Affaire Adama Traoré

Dans le sillage de la mort de George Floyd, Booba évoque également la mobilisation autour du mouvement “Justice pour Adama”. Le rappeur critique certains dysfonctionnements de la justice française, et notamment l’impunité des forces de l’ordre dans l’Affaire Traoré. Il explique : “Jamais la France ne va mettre en prison ses soldats. Il faut être réaliste.

À mi-chemin entre réalisme et pessimisme, Booba évoque l’issue que prendra selon lui l’Affaire Traoré : “Mais je pense que c'est perdu d'avance, malheureusement”, annonce-t-il.

La France, sa langue : ce qu’en pense Booba l’expatrié

À 44 ans, Booba vit à Miami. Il explique sa décision de s’expatrier : “Quand ils ont dit "la France, aimez-là ou quittez-là", j'ai vu que eux ne m'aimaient pas, je l'ai quittée.” Quand on l’interroge sur son rapport à la langue française, Booba évoque sans hésiter sa richesse et sa beauté. Le français a toujours été pour lui cet outil de travail qu’il a su manier à sa manière. En inventant des expressions telles que “OKLM” ou encore “Validé”, Booba estime qu’il a enrichi la langue française et s’en félicite : “c'est une fierté que ce soit repris, sinon c'est la lose.

Son bannissement d’Instagram et l’annonce de son prochain album

Le 19 décembre 2020, le compte Instagram du rappeur est définitivement supprimé. Le rappeur confie néanmoins que sa notoriété sur Instagram est loin d’être sa priorité : “Moi, mon truc c'est la musique”, précise-t-il. “Ultra”, c’est le titre qu’a choisi Booba pour son dernier album. Il sortira ce vendredi 5 mars.

Retrouvez très prochainement la partie 2 de l’interview, toujours sur Brut.

avatar
Brut.