Vicky confectionne des reborn babies

Dans son atelier, elle crée des poupées renaissance, une activité qui la passionne. Brut a suivi la fabrication de reborn.

“J’ai déjà vu des personnes promener leur bébés reborn, l'emmener chez le médecin”

“Ici, on est dans mon atelier, c’est là où je confectionne mes bébés, où je leur donne vie”. Vicky a 20 ans. Elle crée des reborn, aussi appelées “poupées renaissances”, depuis près de 2 ans. Sur TikTok, elle partage au quotidien son travail. Brut l’a rencontrée dans son atelier. “Nous, quand on va commander les kits, on les reçoit pas peints, et après on vient apporter la couleur”. Pour les cheveux, la jeune femme les implante un par an. “C’est très long à faire un routing complet. Je dirai environ 15 heures. On a aussi des simulateurs de battements de coeur, de rire, de gazouillement…”. Flore a vécu trois fausses couches, elle raconte ce tabou

Sur TikTok, la jeune femme reçoit régulièrement des insultes. “Pauvre folle, va te faire soigner, t’as qu’à en faire un de bébé. Mais c’est pas parce que je fais des reborn que je suis en manque d’un enfant, pas du tout”. Selon elle, les reborn peuvent avoir des vertues thérapeutiques : “Derrière cette apparence de poupées réalistes, ça fait vraiment énormément de bien à certaines personnes. L’anecdote qui m'a le plus marqué, c’est une maman qui m’a contacté parce qu’elle avait perdu sa fille en 2018. Et elle m’a demandé si je pouvais reproduire un bébé qui lui ressemblait, avec le même poids, la même taille et qui portait son prénom. Je sais que ça lui a fait énormément de bien, bien qu’elle ait fait son deuil”. Des tatouages pour surmonter les fausses couches

avatar
Brut.