retour

À Achères, des fruits et légumes au pied de la ville

Des fraises, des choux, des plantes pour les tisanes… Cette ferme urbaine cultive des fruits et légumes au pied de la ville.

À Achères, une ferme urbaine cultive des fruits et légumes

Le terrain fait sept hectares et compte une quinzaine de bénévoles.

« Je me rappelle quand j’étais petit, j’habitais juste en face l’épicerie et du tabac. Il y avait des champs. Les gens parlaient de leurs jardins, mais je ne pensais pas que c’était aussi grand que ça, qu’il y avait toutes sortes de fruits, de légumes », constate avec surprise Aymerick, habitant d’Achères. Dans cette ville des Yvelines, une ferme urbaine cultive des fruits et légumes.

Integraterre a accueilli de nouveaux bénévoles pendant le confinement

« On les vend pour une association, mais à terme, ce sera aussi pour vous. On pense aussi faire un jardin cueillette », développe Alline, cheffe de projet d'Integraterre, l’organisation qui gère la ferme. Le terrain fait sept hectares au total, et une quinzaine de bénévoles y travaillent au moins une fois par semaine. La plupart viennent d’Achères, mais Integraterre a accueilli de nouveaux bénévoles pendant le confinement.

« Cette envie de jardinage, on l’a sentie pendant le confinement. Il y a eu un énorme élan et une énorme envie de jardinage. Le Covid-19, ça a fait émerger ça. Ce besoin d’aller mettre les mains dans la terre et d’observer la croissance de sa graine », constate Anouk, présidente de l'association française de cultures urbaines professionnelles.

Integraterre récupère 100 kg de déchets organiques chaque semaine

Pour ses plantations, Integraterre récupère 100 kg de déchets organiques chaque semaine. « On collecte dans plus de sept structures différentes qui restent à Achères. Vu qu’on est à vélo, il ne faut pas trop que ce soit trop éloigné. On a aussi quelques bureaux d'entreprise et des restaurants. Pour l'instant, on est à peu plus de 100 kg par semaine qu’on collecte et qu’on va composter », détaille Elsa, cheffe de projet à Integraterre.

Les déchets sont ensuite utilisés comme sols pour les différentes cultures. Si elle vise rarement l'autosuffisance, l'agriculture urbaine veut rapprocher les habitants de la nature qui les nourrit.

28/05/2020 06:30
  • 680.5k
  • 285

75 commentaires

  • Mary A.
    13/09/2020 07:24

    😉

  • Damien L.
    09/09/2020 16:02

    Attention tout de même à la qualité des sols en région parisienne. Il y a encore, hélas, beaucoup de pollution résiduelle dans les sols (mon cas à Montreuil-> on peut à peine consommer ce qui pousse en jardin collectif...).

  • Julián B.
    07/09/2020 01:43

    👏🏼

  • Aurel M.
    06/09/2020 20:41

    Pour être cohérents, commencez par vous barrer des grandes villes crétins de bobos. Ca a jamais vu une vache et ca va nous expliquer comment planter des patates 😄

  • Jean-Christophe T.
    06/09/2020 19:02

    Y a pas de la beuh mdr

  • Claude D.
    05/09/2020 06:33

    j'suis mort de rire... yen a qui découvrent qu'ont peut cultiver des légumes et des fruits un peu partout !!! Et demain d'autres vont découvrir que ça s'mange ... faut pas perdre espoir !!!!

  • Victoire B.
    05/09/2020 06:32

    Je sais pas si t'avais entendu parler de ce projet d'agriculture urbaine :)

  • Clément Q.
    04/09/2020 23:42

    regarde ce que tu as loupé

  • Daniel V.
    04/09/2020 19:00

    C'est thérapeutique et un bon moyen de lutter contre une société qui est foncièrement violente. Donc se retrouver devant une plante, un animal domestique, c'est avoir une responsabilité immédiate dans une relation de l'humanité à son environnement.

  • Jean-Pierre O.
    04/09/2020 12:28

    👏👏

  • Chantal G.
    04/09/2020 11:13

    Manger naturelle confiture maison pas avec des colorants eaux sucre .....

  • Cherryl T.
    04/09/2020 10:00

    Il serait très intéressant de pouvoir donner cette possibilité à toutes les villes et villages du territoire français, aujourd'hui, les produits dit frais dans les supermarchés et autres n'ont plus aucuns goûts, n'ont plus aucunes vitamines à force de mettre leur foutu pesticides et j'en passe. Il faut que lon puisse retrouver leur véritable saveur, ça serait tellement mieux !!

  • Isabelle D.
    04/09/2020 09:16

    Des cours pour apprendre à faire des conserves, de la lactofermentation. Genève lactofermentation regardez

  • Isabelle D.
    04/09/2020 09:14

    Des poules ?

  • Bureau D.
    04/09/2020 09:04

    Faudrait installer un coiffeur aussi dans l quartier

  • Laetitia R.
    04/09/2020 08:34

    une idée pour le village sur le champs en face de chez nous 😊 pour les personnes qui n'ont pas le temps, la place ou la main verte.....

  • Claudine H.
    04/09/2020 08:26

    Tres beau projet respect mesdames messieurs vous etes courageux moi j aimerais faire cela mais je n ais pas la santé j ai 74ans maisje suis heureuse de voir des jeunes qui aiment la terre moi j ai connu cela merci mille fois merci pour votre générosité un tres grand respect Claudine

  • Moza M.
    04/09/2020 08:00

    Tres jolie jaimmm bibi

  • Oz H.
    04/09/2020 07:44

    la Campagne

  • Yannick L.
    04/09/2020 06:49

    C est vraiment le projet qu il faut soutenir et diffuser.....

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.