retour

À Minneapolis, le discours de Tamika Mallory sur les violences racistes aux États-Unis

"Les immeubles brûlent parce que cet État préfère préserver ce nationalisme blanc plutôt que de poursuivre 4 policiers qui ont tué un homme noir."

Le discours de Tamika Mallory sur les violences racistes et l’oppression des Noirs aux États-Unis

Cette activiste afro-américaine a tenu un discours poignant à Minneapolis, en marge des rassemblements pour dénoncer les violences policières et rendre hommage à George Floyd.

« Pas de justice, pas de paix ! Si nous n'avons pas de justice, alors il n'y aura pas de putain de paix. C'est ce qu'il faut retenir. Laissez-moi commencer par vous dire que les personnes noires sont dans un état d'urgence. Nous sommes en état d'urgence », a déclaré Tamika Mallory lors d’un discours le 29 mai.

L’activiste afro-américaine, co-organisatrice de la Marche pour les femmes en 2017, a pris le micro à Minneapolis, en marge des rassemblements pour dénoncer les violences policières et rendre hommage à George Floyd. Elle a décrit un une oppression systémique des Noirs américains, « traqués » dès leur plus jeune âge. Voici son discours.

« Les Noirs, des grands-mères aux bébés, sont fatigués »

Les Noirs en Amérique et ceux qui nous soutiennent doivent comprendre la profondeur de cet état d'urgence. Et ça ne vient pas de commencer, c'est arrivé à un point critique. Nous en sommes à un point où les Noirs, des grands-mères aux bébés, sont fatigués. Les gens se rendent compte de cette attaque que nous subissons.

J'ai entendu quelqu'un dire à la télé que c'était comme si chaque personne noire en Amérique était traquée. C'est ce qu'on ressent. Cet état d'urgence provoque toutes sortes de choses. Mais la nuit dernière, depuis la Maison-Blanche, on a entendu le président des États-Unis dire que les pillages commencent, que les tirs commencent, ce qui fait référence à une autre époque raciste dans l'histoire de l'Amérique, quand la police nous maltraitait.

« Un Président qui dit : « Ne soyez pas si gentils quand vous les arrêtez » »

Ce Président, c'est le même homme, Donald Trump, qui, en 2018 à l'un de ses discours, a dit qu'il était nationaliste. Et c'est important pour que les gens comprennent ce à quoi nous avons affaire ici.

Si vous comprenez l'histoire du nationalisme blanc en Amérique, avoir un Président qui dit ça… On était déjà en état d'urgence à ce moment-là. Il a aussi ajouté, pendant une conférence de presse ou lors d'un autre événement, à l'attention des policiers : « Ne soyez pas si gentils quand vous les arrêtez. »

« Minneapolis préfère préserver cet état d'esprit de suprématie blanche plutôt que d'arrêter quatre policiers qui ont tué un homme noir »

Vous devez vous rappeler l'histoire de l'homme qui est à la Maison-Blanche. Il a dit : « Ne soyez pas aussi gentils avec eux. Frappez-les sur la tête quand vous les mettez dans une voiture. » C'étaient ses mots, en tant que président des États-Unis. Ce n'est pas un incident isolé. Ces exemples ne sont pas des cas isolés. Ce qui se passe en Amérique, c'est l'idéologie qui se déchaîne.

Et les immeubles brûlent parce que cette ville, cet État, préfèrent préserver ce nationalisme blanc et cet état d'esprit de suprématie blanche plutôt que d'arrêter, de poursuivre et de contribuer à l'inculpation de quatre policiers qui ont tué un homme noir. Voilà la réalité de ce à quoi nous avons affaire. Il ne s'agit pas de quelques policiers qui ont fait deux, trois conneries dans le pays.

« Les personnes noires sont en train de mourir dans un état d'urgence »

Ce n'est pas le bon flic contre le mauvais flic. C'est Ahmaud Arbery descendu par des hommes blancs dans les rues de Géorgie. Breanna Taylor tuée chez elle. Ça se passe à New York où nous étions avec Until Freedom, on vient d'aller à New York se battre contre des policiers qui au nom de la distanciation sociale n'étaient pas loin d'assassiner nos jeunes Noirs dans nos rues.

Les personnes noires sont en train de mourir dans un état d'urgence. Nous ne pouvons pas voir ça comme un incident isolé. Les immeubles ne sont pas en train de brûler uniquement pour notre frère George Floyd. Ils brûlent parce que les gens ici dans le Minnesota sont en train de dire aux gens à New York, aux gens en Californie, aux gens à Memphis, aux gens à travers le pays : « Ça suffit ! »

« Il y a un moyen facile de les calmer : arrêtez les flics »

Nous ne sommes pas responsables de la maladie mentale qui a été infligée à notre peuple par le gouvernement américain, les institutions et ceux qui sont en position de pouvoir. Je m'en fous s'ils brûlent les supermarchés Target. Parce que Target devrait être dans les rues avec nous, criant que justice doit être rendue. Où était AutoZone quand Philando Castile a été tué par balles dans une voiture, puisque c'est ce qu'ils vendent ? Où étaient-ils ?

Si vous ne venez pas à la défense du peuple, alors ne nous provoquez pas quand les jeunes et les autres sont frustrés et poussés par des gens que vous payez ! Vous payez des casseurs pour venir parmi les gens dans les rues casser les fenêtres et brûler les immeubles. Et les jeunes réagissent à cela. lls sont enragés. Mais il y a un moyen facile de les calmer : arrêtez les flics. Inculpez les flics. Inculpez tous les flics.

« Nous avons appris la violence de vous »

Pas seulement certains d'entre eux, ici à Minneapolis, inculpez-les dans toutes les villes d'Amérique où notre peuple est assassiné. Inculpez-les partout. C'est tout ce qu'il y a à faire. Faites votre travail. Faites ce que vous dites que ce pays est censé être, la terre de la liberté pour tous. Il n'y a pas de liberté pour les Noirs et nous sommes fatigués. Ne nous parlez pas de pillages. Vous êtes les pilleurs. L'Amérique a pillé les Noirs. L'Amérique a pillé les Amérindiens quand ils sont arrivés ici.

Le pillage, c'est ce que vous faites. Nous l'avons appris de vous. Nous avons appris la violence de vous. La violence, c'est ce que vous nous avez appris. Si vous voulez que nous fassions mieux, vous, faites mieux.

01/06/2020 17:08
  • 3.7m
  • 3.2k

1182 commentaires

  • Louis M.
    2 jours

    Les grands esprits de nos Ankhcetres combattantes et Guerrières se manifestent désormais en ces jeunes filles et femmes aptes et capables de se mobiliser ,de se prendre en charges devant les jeux et les enjeux socio politiques voire les grands défis. ( le racisme) lère du verseau...

  • Mary J.
    01/09/2020 14:41

    You go sister they don't need no f****** piece of we don't get piece nobody get piece

  • Delphine M.
    28/08/2020 07:11

    Combien y a africain en usa ???combien y a de catégorie africain en tous mondialement

  • Delphine M.
    28/08/2020 07:10

    Regardez cette vidéo

  • Delphine M.
    28/08/2020 07:10

    Monument historique sous leur pied la sous le creux du discours oui la

  • Amilcar C.
    10/08/2020 15:33

    Bring back at home Africa mother

  • Shisen G.
    28/07/2020 21:16

    Moi j'ai préparé la pâte de pizza j'ai mis partout la sauce tomates sur la pâte jai mis du jambon des champignons et je rajoute du fromage fondu je les 180° 12mn je ferme les yeux et je mange elle est bonne 😭

  • Thierry F.
    27/07/2020 16:29

    La bonne blague 93 % des noirs morts aux usa est due a leur propre comunautée

  • Kader L.
    26/07/2020 13:30

    Quelle plaisirs d’entendre ce discourt ! Ces donneurs de leçons de moral qui sont les pires criminels ! Et qui osent nous dirent ce que l’ont doit faites ! Alors qu’ils devrait se suicidé et ont finirent avec eux mêmes ! Car c est eux le mal !

  • Franck P.
    25/07/2020 16:04

    Qu il retourne chez eux s il ne sont pas content

  • Eymounne J.
    14/07/2020 14:56

    😘😘😘😘😘🥰💪💪💪💪

  • Axel T.
    01/07/2020 10:58

    Loll marre du blabla je veux de l'action, "justice" que ce mot a la bouche et rien ne bouge il est temps de passer à l'action bande de branleur

  • Tiff A.
    01/07/2020 10:47

    Tagueuuuuul

  • Gérard B.
    30/06/2020 08:10

    Ben moi je propose que vous repartiez chez vous, comme vous avez été des esclaves et que vous le revendiquez , en insultant les blancs de racistes , en plus c'est les blancs qui o t ete vous chercher en bateau , de l'Afrique alors repartez chez vous, les anciens esclaves

  • Liela A.
    28/06/2020 17:18

    Bravo madame vous êtes génial dans vos propos ,nous sommes avec vous

  • Eug J.
    27/06/2020 21:49

    Depuis ca les noirs se sentent plus putain

  • D'angelo A.
    27/06/2020 20:33

    Dommage que ce n'est plus ousama depuis que c'est Donald trup c'est vraiment le noir et le blanc en sens inverse

  • Claudine P.
    27/06/2020 11:48

    🙏♥️

  • Bruno B.
    27/06/2020 00:28

    J'HABITE AUX USA .PAYS COMME EN FRANCE OU LES MEDIAS SONT CONTROLÉS POUR PROPAGER UNE IDEOLOGIE POLITIQUE BIEN PRECISE.LES MEDIAS COMME BEAUCOUP DE JOURNALISTES D'AILLEUR NE SONT PLUS DES CHAINES D'INFORMATIONS MAIS DES CHAINES DE PROPAGANDA AU SERVICE DES LIBERALS.VOUS MES COMPATRIOTES FRANCAIS, AVALÉS TOUT CE QUE CETTE JEUNE FEMME DÉCLARE S'EN MÈME PRENDRE DE RECULE ,EMPORTÉS PAR VOS EMOTIONS..ELLE DÉFORME OU CITE HORD DE CONTEXTE LES INFOS QU'ELLE VOUS DONNE. ECT.... JAMAIS RIEN A DIRE DE BON AU SUJET DU PRESIDENT,MALGRES TOUT SE QU'IL A DÉJA FAIT POUR LA COMMUNAUTÉ NOIRE AMERIQUAINE.POSEZ VOUS LA QUESTION. COMMENT CE FAIT T'IL QUE PRESIDENT TRUMP EST TOUJOURS PORTRAIT NÉGATIVEMENT,JAMAIS RIEN DE POSITIF. ARRETER DE BOIRE LE POISON DES MÈDIAS. NE JUGEONS POINT SUPERFICIELLEMENT. AVEC TOUS MES RESPECTS.

  • Gerard C.
    22/06/2020 07:19

    Quel dommage qu’il y ait des propos racistes dans son discours qui mettent à mal son combat pour la mémoire de George Floyd et les autres .. J’aurais aimé un discours offensif mais aussi d’apaisement. Pourtant dans ce pays, il y a beaucoup de chanteurs et acteurs noirs américains qui ont réussi et respectés alors que les « racistes » pouvaient les censurer... Et quels talents ces comédiens et chanteurs noirs américains 😊👍

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.