Kumulus, la start-up qui transforme l'air en eau potable

Kumulus s’est engagée à apporter de l’eau en Afrique et au Moyen-Orient grâce à une machine compacte qui change l’air en eau potable.

“Ça crée 20 à 30 litres d’eau par jour. Donc 1 litre d’eau par heure quasiment”

“Ça c’est la machine Kumulus que vous voyez ici. Elle crée de l’eau potable à partir de l’énergie solaire ou de l’électricité n’importe laquelle et l’air” explique Iheb Triki, cofondateur de Kumulus. Créée en 2020, la start-up s’est donnée pour mission d’apporter de l’eau potable en Afrique et au Moyen-Orient. Pour se faire, elle a mis au point un appareil capable de créer cette eau avec de l’air et de l’énergie solaire. “Ça crée 20 à 30 litres d’eau par jour. Donc 1 litre d’eau par heure quasiment. Nous, en termes de production, on est capable de produire 200 à 400 machines tous les deux à trois mois”. Est-ce que Nantes risque de ne plus avoir d’eau potable ?

“Parmi les réflexions sur le Kumulus, c’est la transportabilité. Ça doit être assez facile à transporter et à installer. Et donc la machine pèse entre 50 et 70 kg. Donc deux à trois personnes peuvent la transporter. Sa forme, on peut la mettre dans un pickup assez facilement. Et du coup vous la mettez là où vous voulez et il suffit de la brancher après au réseau électrique ou bien aux panneaux photovoltaïques si vous les avez déjà en place” ajoute le cofondateur. En 2021, Kumulus a été lauréat de prix POESAM (Prix Orange de l’Entrepreneur social en Afrique et au Moyen-Orient). “La suite, c’est soumission de brevet (…) et bien sûr, l’expansion géographique. Pour moi, c’est important qu’on soit présents en Italie, en Espagne, l’Europe du Sud ou en Méditerranée en général”. Pesticides: un village privé d'eau potable depuis bientôt un mois

avatar
Brut.