Ce que notre prénom dit de nous

Un Kévin a-t-il autant de chance de réussir dans la vie qu'un Gaspard ? Mina Soundiram a enquêté sur l’impact du prénom dans notre vie.

Est-ce que psychologiquement on ressemble à notre prénom ?

On a beaucoup de stéréotypes sur les prénoms. La journaliste Mina Soundiram s’est demandé ce que notre prénom disait de nous et s’il conditionnait notre avenir. A-t-on les mêmes chances dans la vie selon les prénoms ? Est-ce que psychologiquement on ressemble à notre prénom ? Il y a des parents qui veulent à tout prix l’originalité, quitte à par exemple enlever une lettre, comme “Fanny” avec un seul “n” : est-ce que ça permet à l’enfant de se différencier ou finalement, c’est plutôt handicapant ? Anne-Laure Sellier, psychologue sociale et cognitive, auteure de La science des prénoms”, répond à toutes les questions. Si je voulais donner un prénom à mon enfant dans le monde…

“On sait que les prénoms naissent en général dans une classe sociale particulière. Historiquement, les prénoms qui circulaient au niveau national étaient des prénoms qui naissaient dans les classes aristocratiques et qui descendaient, et puis qui disparaissaient, et puis d’autres prénoms étaient adoptés par la classe aristocratique et à nouveau ça descendait. Aujourd’hui, ça a légèrement changé puisqu’on a des prénoms qui naissent dans des classes populaires et en revanche qui ne montent pas, et qui restent. Et donc, par exemple, le prénom Kévin est très étiqueté socialement en France. C’est son histoire” explique Anne-Laure Sellier. Les nouvelles technologies nous rendent-elles plus bêtes ?

avatar
Brut.