Une Américaine raconte son avortement clandestin en 1965

Alors que les droits à l’IVG sont menacés, cette américaine raconte son avortement illégal réalisé en 1965.

“Il n’y a plus de femme encore en vie et en âge de procréer qui sache ce que c’était de vivre avant Roe v. Wade”

J’étais paralysée, j’étais terrifiée, je ne pouvais pas m’enfuir, je ne pouvais pas me cacher. J’avais 19 ans, je n’étais pas prête à avoir un enfant.” En 1965, 9 ans avant que l’arrêt Roe v. Wade rende l’avortement légal partout aux États-Unis, Elizabeth Stone s’était appuyée sur le bouche-à-oreille pour trouver une personne qui accepte de mettre fin à sa grossesse. Quatre jours plus tard, elle s’est rendue à Rahway, dans le New Jersey, à 7h du matin, avec 500 dollars en liquide… Un homme la récupère en voiture, elle et deux autres femmes. Le chauffeur a ensuite emmené Elizabeth dans un appartement. Le discours poignant d’une lycéenne pour défendre le droit à l’IVG

Un homme est arrivé par une porte sur la droite, avec une femme inconsciente, à moitié nue, dans les bras. Elle ressemblait à une poupée de chiffon et j’ai vu la ficelle d’un tampon qui dépassait entre ses jambes. J’étais horrifiée, se souvient Elizabeth. “Un homme est arrivé par une porte sur la droite, avec une femme inconsciente, à moitié nue, dans les bras. Elle ressemblait à une poupée de chiffon et j’ai vu la ficelle d’un tampon qui dépassait entre ses jambes. J’étais horrifiée.” Aujourd’hui, Elizabeth sait combien il est important de partager son expérience. IVG aux États-Unis : des célébrités crient leur colère

avatar
Brut.