retour

"Confinés mais aux aguets" : le défi lancé par la LPO

Observer les oiseaux pendant le confinement, c'est le défi lancé par LPO France. Voilà comment ça marche.

Pendant le confinement, observez les oiseaux !

Le défi « Confinés mais aux aguets » de la Ligue pour la protection des oiseaux invite chacun à essayer de deviner les espèces d’oiseaux qu’il voit par la fenêtre ou dans son jardin.

En cette période de confinement et de Covid-19, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) a décidé de lancer un challenge : profiter de l’isolement pour en apprendre plus sur les oiseaux qui viennent fréquenter les jardins en ce début de période de reproduction. C’est le défi « Confinés mais aux aguets », un programme de science participative.

Saisir ses observations sur le site de l'observatoire de la LPO

« À la fin de cette période de confinement, on pourra faire un bilan et savoir combien d'espèces d'oiseaux ont pu être dénombrées sans avoir à sortir de chez soi, combien de données ont pu être collectées et en apprendre plus sur les oiseaux qui viennent fréquenter les jardins », explique Marjorie Poitevin, référente de l'observatoire Oiseaux des jardins de la LPO France.

Pour participer au défi, il faut observer pendant 10 minutes les oiseaux qui viennent se poser dans son jardin et saisir ses observations sur le site de l'observatoire de la LPO. Afin de les aider à identifier les espèces, la ligue met en place des outils, dont des fiches espèces et des photos. « Si les participants rencontrent toujours des problèmes, il suffit de prendre une photo des oiseaux non identifiés et de nous envoyer la photo sur l'adresse de l'observatoire. On leur répondra et on leur expliquera de quelle espèce il s'agit », assure Marjorie Poitevin.

« C'est l'occasion de se reconnecter avec la nature »

Dans les jardins de ville, on compte une vingtaine d'espèces d'oiseaux communes. On peut observer encore plus d'espèces à la campagne. « Participer à ce défi et compter les oiseaux pendant cette période de confinement, c'est l'occasion de se reconnecter avec la nature. Si on est en télétravail, on peut y participer pendant sa pause café. Si on est à la maison avec les enfants, on peut y participer avec eux, et leur apprendre à reconnaître les oiseaux », encourage Marjorie Poitevin.

Les données de l'Observatoire des oiseaux ont fait l'objet d'une thèse de trois ans. Celle-ci a montré que nourrir les oiseaux dans les zones d'agriculture intensive est une réelle mesure de conservation pour certaines espèces. En effet, les oiseaux granivores de ces zones ne trouvent plus de graines dans les champs en hiver et se reportent sur les jardins.

Une partie des espèces qui viennent fréquenter les jardins sont aujourd'hui menacées. C'est notamment le cas des hirondelles et du chardonneret élégant. Ces 30 dernières années, ils ont vu leur population diminuer. Une des causes principales de cette baisse est la disparition de leur habitat et de leur zone de reproduction. D’où l’importance d’installer des nichoirs dans les jardins !

26/03/2020 11:30
  • 664.9k
  • 605

373 commentaires

  • Nicolas U.
    4 heures

    Oué on va le faire... Ta maman fabrique ses propres boules de graisse...😉

  • Laurette N.
    8 heures

    Dommage je n'arrive pas à lire votre message il en manque la moitié mais merci

  • Picpic E.
    20 heures

    Je sais pas si cela peut vous intéresser mais j’ai vu un couple d’hirondelles entre AUCH et Toulouse dimanche 29 avril !

  • Laurette N.
    un jour

    Pour s'occuper pendant ce confinement mon mari a fabriquer un nichoir qu'il vient d'installer au jardin on verra s'il y aura des occupants il y a plein d'oiseaux qui viennent se nourrir trop beau...... Mésanges pinsons moineaux... Chardonneret... Rouge gorge... Queue rousse.... Merle.... Étourneaux.... Pie.... Tourterelle ramier.... On voit passer des aigrettes et aussi des cygognes.... Et cet hiver pivert et pic et pêche....

  • Baptiste B.
    un jour

    EEEEEEEEEH MAIS QUI VOILÀ😮😮😮😮😮😮

  • Guilhem M.
    un jour

    un boulot pour toi!!!

  • Sophie A.
    un jour

    Mince, je cherche désespérément un défi nature pour mes 150 6èmes, mais ils sont tous confinés...dans un appartement... Et oui, collège de banlieue parisienne.

  • Roll R.
    un jour

    si tu t’ennuies... ou rester productif sans rien faire

  • Marjorie P.
    2 jours

    😘

  • Laëtitia G.
    2 jours

    ta prochaine mission ! 😉

  • Sylvie C.
    2 jours

    Je n ai pas attendu le confinement pour observer les oiseaux... j avais une merle qui est venu pendant 3 ans... elle s approchait vraiment tres pres de moi je lui ai meme donner le nom de cacaouete. Mais l annee derniere elle n est pas venue 😢

  • Chan C.
    2 jours

    Il n'y a plus de moineaux depuis 2 ans 😥

  • Cécile D.
    2 jours

    Bah j'ai pas de tong...

  • James E.
    2 jours

    Je voi sa toute l'année rien de particulier sauf pour se nait en grande ville

  • Henri L.
    2 jours

    A la campagne nous habitons nous avons des mangeoires, et 4 abris pour la reproduction l'annee dernière on a eu plusieurs nichees de mesanges charbonnières et cette année un festival de mesanges. Nous avons un couple de tourterelles des pinsons des moineaux des merles des ramiers et de petits oiseaux que l'on appelle ici des bûcherons des pic verts. Qui sont en couple, nous leur donnons des graines de tournesol .

  • Cam C.
    2 jours

    🧐 je crois que j'ai des jumelles dans ma chambre en plus

  • Alexandre S.
    2 jours

    Le nourrissage des oiseaux s'arrête fin mars. Les oiseaux doivent se nourrir par eux même à partir de maintenant pour subvenir aux besoins de leurs petits (qui ne mangent pas de graines et autres boulles de graisse) C'est la recommandation de la LPO.

  • Emy D.
    3 jours

    :)

  • Steph L.
    3 jours

    pour tonton Yves !!!

  • Nathalie L.
    3 jours

    ça fessait un moment que on en voilait plus et mtn il reviennes

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

Abonnez-vous gratuitement à myBrut, le magazine digital de la communauté Brut

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des emails de Brut.