C'est quoi le patriarcat ?

On voit ce mot placardé sur les murs des villes et dans les manifestations féministes. Mais au fait le patriarcat, c'est quoi ?

C’est quoi, le patriarcat ?

Depuis les années 1970, le concept de patriarcat est utilisé pour désigner l’oppression des femmes par les hommes. Décryptage.

Un schéma familial

Dès l’Antiquité, le mot « patriarcat » renvoie à la figure paternelle. Le père est le chef de la famille. Il a l’autorité sur sa femme et ses enfants. Dans la société, le pouvoir est détenu par les hommes les plus âgés, considérés comme plus expérimentés. Les femmes n’ont pas de droits civiques.

Cette organisation est ensuite renforcée avec l’apparition des grandes religions monothéistes. « Ce qui est troublant dans nos traditions religieuses, c’est que les leaders de nos traditions parlent tout le temps des femmes. Ils parlent tout le temps des femmes, mais ils ne parlent jamais avec des femmes », constate la rabbin Delphine Horvilleur.

De la sphère privée aux institutions religieuses, le patriarcat s’impose comme une norme dans de nombreuses sociétés.

Un modèle d’organisation sociale

Par définition, le patriarcat implique une différenciation fondée sur le genre. « Nous combattons une institution très, très enracinée. Nous sommes très inégaux sur le plan économique. Nous luttons toujours pour avoir le contrôle de nos propres corps parce que le contrôle de la reproduction fait partie de la définition du patriarcat », explique l’activiste américaine Gloria Steinem.

Patrons, dirigeants, chef de gouvernement, artistes renommés… Les hommes détiennent une autorité et un rôle social politique, économique et religieux supérieurs à ceux des femmes.

Des influences dans la culture populaire

Malgré un accès plus large des femmes à des postes de pouvoir mieux rémunérés, les hommes influencent toujours les normes culturelles de nos sociétés. C’est le « male gaze », « regard masculin » en français.

« Le regard masculin a été associé à un regard neutre pendant très longtemps. Parce que l’immense majorité des films est produite par des hommes qui regardent des femmes. Ce regard a une origine et a un rapport avec la domination masculine », analyse l’actrice Adèle Haenel.

Un système de domination masculine

À partir des années 1970, les mouvements féministes émergent et se politisent. Le concept de patriarcat est de plus en plus utilisé pour désigner l’oppression des femmes par les hommes. Il devient alors synonyme de pouvoir, de domination. Aujourd’hui, citoyennes et militantes réclament l’abolition de ce modèle. Elles combattent aussi les conséquences de ce système : discrimination, écart salarial, charge mentale, violences sexistes et sexuelles…

« Le patriarcat c’est quelque chose qui forme un système, et les chaînes se tiennent les unes entre les autres. Si on ne s’attaque pas à tous ces maillons-là, le système, on ne pourra jamais le détruire », résume l’activiste Marguerite Stern.

avatar
Brut.