Entretien avec Paloma, gagnante du Drag Race France

Elle a remporté le Drag Race France. Brut a fait la rencontre de Paloma, qui revient sur la difficulté d’être drag en Franc

“On sous-paye les drag-queens, on ne les déclare pas”

La plupart du temps, les gens pensent qu’une drag-queen, c’est un homme cis qui va se transformer en femme, c’est beaucoup plus varié, complexe et libre que ça, tout le monde peut faire du drag.” Paloma est la grande gagnante de l’émission Drag Race France. Pour Brut, elle explique en quoi le drag est politique, et l’importance de parler de sa discipline. “Le drag, c’est un instrument, c’est comme être un super-héros, moi, je suis un garçon, je m’identifie en tant que garçon, j’ai décidé de jouer un personnage féminin, j’aurais très bien pu choisir de jouer un personnage masculin.” Sur scène, elle performe habillée en homme

Pour Paloma, être drag dans notre société n’est pas de tout repos. “Être drag en France aujourd’hui, ce n’est pas forcément facile, c’est un métier, en tout cas une discipline artistique qui n’est encore pas très connue. Jusqu’à présent, les drag-queens, c’était une activité qui était un peu amateure, aussi parce qu’il n’y avait pas de perspective d’avenir, donc beaucoup de drag-queens acceptaient de faire du drag parce que c’était leur hobby et elles ne le faisaient pas forcément contre une rémunération ou alors elles acceptaient des rémunérations qui étaient souvent pas très valorisantes.5 moments marquants de l'univers du "drag"

avatar
Brut.