atrás

5 idées reçues sur le véganisme

"C'est une secte", "Et les carences en protéines ?"... Brut Nature est allé demander à cette militante de la cause animale de répondre aux clichés sur le véganisme. Voici ce qu'elle avait à dire.

Cinq reçues sur le véganisme

Aurélia, co-créatrice du compte « Paye ton cliché vegan » et militante pour la cause animale, démonte cinq clichés sur ce régime alimentaire et ce mode de vie.

Les végans sont extrémistes, ils sont forcément anti-spécistes, leur mode de vie est sectaire et à l'encontre de la nature humaine… Ces lieux communs sont très répandus dans la population française. Aurélia, co-créatrice du compte « Paye ton cliché vegan » et militante pour la cause animale, tord le coup à cinq idées reçues sur le véganisme.

« Le véganisme, c'est une secte »

Non. Il n'y a pas un club de végans où on se réunit tous les jours pour prier le grand brocoli sacré. Ce qu'il faut comprendre, c'est qu'aujourd'hui, notre rapport aux animaux est basé sur l'exploitation. On considère les animaux comme des ressources, des marchandises à notre disposition pour satisfaire nos intérêts. Ça entraîne d'énormes souffrances pour eux. Le véganisme, c'est donc une philosophie de vie, un moyen d’établir un autre rapport avec les animaux, un rapport plus bienveillant et pacifié.

Et ça, ce n'est pas quelque chose de nouveau. C'est une réflexion que de grands penseurs comme Pythagore, Marguerite Yourcenar ou Victor Hugo, avaient déjà en leur temps. Ils se posaient déjà la question de la place de l'animal dans la société, et ils dénonçaient déjà l'injustice et la violence avec lesquelles on les traite.

« Et les carences en protéines ? »

On a grandi avec l'idée que les protéines, ce n'est que dans la viande, alors que c'est faux. Les protéines peuvent être d'origine animale ou végétale, et on les trouve dans presque tous les aliments. En particulier pour les protéines végétales : dans les légumineuses, les céréales et les oléagineux. Pour le calcium, c'est pareil ! On pense que ce n'est que dans le lait… Mais il y en a dans les légumes verts, dans les oléagineux, dans les yaourts et les laits végétaux.

De manière générale, en France, sur l'alimentation végan, on est assez en retard, alors que dans d'autres pays, la question ne fait pas du tout débat. Par exemple, l'Association américaine de diététique et de nutrition, qui regroupe 100.000 professionnels de santé, dit très clairement qu'une alimentation végétalienne bien menée est tout à fait viable à tous les stades de la vie. Non seulement c'est viable, mais c'est aussi très bon !

« C'est la chaîne alimentaire… »

Quand on nous dit ça, on a l'impression que c'est parce que l'être humain est en haut de la chaîne alimentaire… Mais c'est faux ! Si on prend les niveaux trophiques, une classification qui permet de déterminer la place d'une espèce dans la chaîne alimentaire, l'être humain, en réalité, il est au niveau de l'anchois. Très loin derrière les grands prédateurs comme l'orque ou l'ours polaire !

Par ailleurs, on peut se demander si cette notion de chaine alimentaire est pertinente pour l'espèce humaine. Car contrairement au lion qui chasse la gazelle pour survivre, nous, on fait nos courses au supermarché, on achète nos steaks sous vide en barquette. Contrairement aux carnivores, nous sommes omnivores. Ce qui veut dire qu'on peut manger de tout, mais pas qu'on doit manger de tout pour être en bonne santé.

« On a toujours mangé de la viande »

Ce n'est pas parce qu'on a toujours fait quelque chose qu'on doit continuer à le faire. Il y a plein de choses qu'on faisait avant et qu'on ne fait plus aujourd'hui parce que notre mode de vie a évolué grâce aux progrès technologiques ou à nos considérations morales. Par exemple, avant, on se déplaçait en calèche. Pendant longtemps, les femmes n'ont pas eu le droit de vote. Aujourd'hui, on fait un Paris-Lyon en deux heures et, en tant que femme, j'ai le droit de voter. Et tout le monde trouve ça normal.

Les modes de vie d'hier n'ont rien à voir avec ceux d'aujourd'hui, et ceux de demain seront encore différents parce que la société va continuer à évoluer. Un des défis de la société de demain, c'est l'alimentation, parce que la consommation de viande pose d'énormes défis écologiques et éthiques.

« Vous voulez l’égalité entre les espèces »

Non ! On n'est pas en train de dire qu'une vache égale une poule égale un être humain… Bien évidemment, il y a des différences entre les espèces, mais il y a aussi des similitudes comme l'envie de vivre ou la capacité à ressentir des émotions. Justement, ça, ce sont des choses qu'on devrait prendre en compte dans nos choix de consommation.

Pour faire ça, on peut imaginer une balance : d'un côté, il y a mon envie de manger un steak, et de l'autre, il y a la vie de l'animal. Logiquement, la vie de l'animal devrait l'emporter sur l’envie de me régaler cinq minutes. On n'est pas du tout en train de prêcher pour une égalité pure et simple entre toutes les espèces – donner le droit de vote aux poules, ça n’a aucun sens. En revanche, ce qu’on veut, c’est une prise en compte des intérêts des uns et des autres.

19/05/2019 8:41
  • 926,5MIL
  • 3,5MIL

964 comentarios

  • Petit M.
    28/04/2022 11:06

    "alors on grandit avec l'idée" que certains produits d’origine animale sont des sources complètes de protéines et que de leur côté, la plupart des protéines végétales sont incomplètes, ce qui signifie qu’il leur manque au moins un des acides aminés essentiels... De plus le lait végétal manque de calcium par conséquent, des vitamines lui sont parfois ajoutées afin de le rapprocher de la composition nutritionnelle du lait de vache...

  • Teddy N.
    28/04/2022 09:34

    Patate de végan

  • Louise L.
    28/04/2022 07:58

    Il y a beaucoup d'idées et de conceptualisations sur lesquelles je rejoins le véganisme, mais je ne comprends toujours pas l'idée selon laquelle manger des œufs de poule doit être proscrit. Je m'explique : quand on a des poules chez soi, en totale liberté, et qu'on n'a pas de coq, qu'on les nourrit jusqu'à la fin de leur vie naturelle, on se rend bien compte que, suivant leur race, elles pondent quasiment tous les jours, ou tous les 2 ou 3 jours. Elles pondent, en l'absence de coq, des œufs non fécondés, qu'elles ne couvent jamais, puisqu'elles sont conscientes de l'absence de coq, et donc de l'absence de fœtus dans leurs œufs. Or, j'ai déjà entendu le discours selon lequel l'exploitation de la poule, même chez les particuliers, entraîne irrémédiablement soit la consommation de la viande de poule lorsqu'elle ne pond plus (ce qu'il est difficile d'estimer, puisque la poule peut pondre jusqu'à tard et qu'elle meurt souvent naturellement avant de ne plus pondre du tout), soit la mort prématurée de fœtus à venir (même en l'absence de coq dans un poulailler...). En somme, j'estime qu'il s'agit là d'une mesure inutile, et d'une privation de vitamine B12, et que la consommation d'œufs de poule n'entraîne pas nécessairement de mal-être animal. Complètement d'accord cependant pour l'interdiction de l'élevage de poules en batteries, en cage, au sol, etc.

  • Will W.
    28/04/2022 04:24

    Pourquoi les poules pourraient pas voter alors que les moutons ont réélu Macron !... 😆

  • Raphaël I.
    27/04/2022 17:24

    pour briller en société, et tordre le cou à ces clichés véganiens. Bonne vision!

  • Henri J.
    27/04/2022 13:22

    Elle est au bord des larmes meskina

  • Fab T.
    27/04/2022 11:51

    Quelle patate alors celle là c'est fort quand même !! Bien sur la gazelle broute l'herbe à sa disposition et le léopard la chasse pour manger et l'homme va lui chasser.. enfin ceuillir sa nourriture au supermarché !! alors les bras m'en tombe et c'est bien révèlateur de la déconnexion de ces gens à la nature, du cycle de la vie et qui se pensent justement au fait de la nature et de son respect !! Alors une information pour tous les végans qui liraient ce post : ben non, votre nourriture ne pousse pas dans les supermachés : des hommes et des femmes travaillent pour vous la produire dans les champs, occupant parfois le territoire d'animaux, tuant toutes la microfaune du sol, des insectes à coup d'insecticide, et ce fort probablement pas en France (Argentine, USA, .. ) et puis ces matières premières (oléagineux, protéagineux par ex) sont transformées dans des usines (qui poluuent), sont emballés dans des plastiques qui bouzillent bien la planète, .. puis transporté avec des cargos, des camions qui polluent.. Bravo le respect de la vie !! Alors Madame la bobo patate, le vrai respect du cycle de la vie serait qu tu cultive tes légumes, fruits dans ton jardin dans le vrai respect du cycle de la vie, de la nature, des végétaux et de tous les écosysyèmes

  • Anne P.
    27/04/2022 09:59

    Des arguments clairs, efficaces & précis 😙👌

  • Daniel L.
    27/04/2022 06:24

    On dit brocolo, brocoli c'est pluriel...

  • Philippe P.
    26/04/2022 22:16

    Bon appétit 🍷

  • Pierre R.
    26/04/2022 19:22

    J'ai sympathisé avec un gars sur une course par étape dans les Pyrénées. Il affirmait qu'il pouvait être végétarien et performer. Je l'ai vu s'affaisser jour après jour. A la 7eme étape, il a dû monter dans la voiture balai...

  • Sylvie Dupont
    26/04/2022 18:30

    Salut ! Je m'appelle Sylvie,je veux témoigner. J'avais divorcé avec mon mari il y a 3 ans et pourtant je l'aimais. Et j'en ai parlé avec un voisin, et elle m'a promis ce qui pourrait m'aider. elle m'a donné le numéro de son marabout et m'a dit de le contacter pour expliquer mon cas. Lorsque j'ai contacté le marabout, je lui ai expliqué toute la situation entre mon mari et moi. Le marabout m'a dit qu'il m'aiderait à récupérer mon mari. Et je suis allé à un rituel. Et étrangement, avant sept jours, mon mari est revenu me supplier de l'épouser à nouveau, c'est un miracle pour moi. Et c'est pour cela,je fais cette témoignages, je vous remercier infiniment papa dossou email :[email protected] :Mr dossou contact (+229 6066 3782 Whatsapp disponible

  • Maryse M.
    26/04/2022 18:19

    pourquoi les vegan doivent prendre de la vitamine B12 en continu si cette alimentation est très bien au long court? pourquoi il n'y a que des jeunes militantes qui s'expriment sur le veganisme, je veux dire des personnes qui pratiqueraient cette alimentation depuis longtemps, le réel problème est d'ordre psy et social, j'ai été végetalienne de l'age de 10ans à plus de 20, et j'ai souffert socialement, mais aussi physiquement, non, tout le monde ne peut pas etre vegan durablement sans dégats y compris physique, Le plaisir de varier est indispensable, il est tout à fait possible de ne consommer que des produits animaux de petits paysans qui respectent tout à fait les animaux, votre cause est téléguidée par les woke, les mondialistes, car oui, toute philosophie basée sur la culpabilité vis à vis du monde est néfaste et asservit les humains, non ce n'est pas une secte, mais des gens bien mal dans leur peau qui ne resteront pas vegan longtemps. Merci de nous donner des témoignages de gens divers vegan depuis longtemps, des hommes aussi,, Quand à ne pas tondre la laine des moutons, ou autres chèvres mohairs etc, c'est de la grande maltraitance, vous etes très souvent vous les militants vegan des citadins ne connaissant pas les petites fermes style confédération paysane dont les producteurs vendent en direct sur les marchés, à la ferme etc.. Posez vous la question de comprendre pourquoi ce wokisme arrive par les universités, pourquoi n'admettez vous pas que les gens qui ont mon argumentation aient aussi raison? vous n'etes pas une secte, vous etes intolérents, et surs de détenir la vérité, je vous plainds, enfin, vous changerez d'avis avant dix ans, sur, quand vous aurez eu des problèmes de santé et votre premier enfant aussi.

  • Antoine P.
    26/04/2022 13:05

    Merci mais non merci !

  • Marielle T.
    26/04/2022 12:14

    présentation très pertinente

  • Yann T.
    26/04/2022 11:38

    avant toute chose, quand une personne prononce le mot secte pour qualifier quelque chose ou un groupe, elle doit être capable d'en donner la définition large, c'est à dire la définition communément admise en france mais aussi dans les autres pays, et son origine...faute de quoi, elle admet parler de quelque chose qu'elle ne connait pas, dont elle ne sait finalement pas grand chose, ou rien...

  • Geneviève B.
    26/04/2022 10:23

    Et les éleveurs qu'est-ce que vous en faites ? Leur sort ne vous intéresse pas je supporte !!

  • Aurélie D.
    25/04/2022 22:53

    Enfin le Paris Lyon en 2 heures pollu plus qu'une vache dans une prairie et qu'un tour en calèche !! La vie d'un animal prime sur l'envie d'un steak donc la pollution prime sur la vitesse du déplacement...

  • Adriano T.
    25/04/2022 21:52

    Elle me fait marrer avec son exemple américain. Les compagnies ricaines sont les plus arrivistes du monde : même s'il prône toutes ces valeurs vegan, on sent tout de suite que c'est pour endoctriner de futur partisan de cette tendance pour grossir, marquer les esprits et voler le pognon des consommateurs. Il n'y a rien de vertueux chez eux.

  • Erwan L.
    25/04/2022 20:52

    C'est mort 😂😂 laissez tranquil les gens manger de la viande 🐮🍴