back

Pauline Déroulède raconte son accident et sa reconstruction

"Une des premières phrases que j'ai dites en salle de réveil, c'est : 'Je vais faire les Jeux paralympiques.'" À 27 ans, la vie de Pauline a basculé. Marquée à vie, elle raconte son histoire.

Pauline Déroulède a réappris à vivre sans sa jambe

Pour Brut, la joueuse de tennis paralympique revient sur l’acceptation de son nouveau corps et de sa renaissance par le sport.

« C’est un samedi comme les autres. C’est le week-end, il fait beau. Je suis avec ma copine Tiphaine et on décide d’acheter des fleurs pour la soirée car elle allait me présenter son frère. Je décide de m’arrêter à un fleuriste juste à côté de chez nous. Je reste garée sur mon scooter, je mets la béquille et je l’attends. Je la perds de vue et ça m’inquiète. Je m’apprête à lui envoyer un message pour lui demander où elle est », se souvient Pauline Déroulède.

À ce moment-là, c’est le trou noir. « Le souvenir d’après, c’est moi au sol, 50 mètres plus loin, sur des pavés, les bras en croix. Je reprends tout de suite connaissance. Je regarde le ciel et je hurle très fort. Je m’aperçois que ma jambe est arrachée. Là, dans ma tête, ça va très, très vite. Je me dis tout de vite que c’est fini. La Pauline d’avant, elle est morte » Pour Brut, Pauline Déroulède raconte comment elle a repris goût à la vie après ce terrible accident.

« Une des premières phrases que j’ai dites en salle de réveil, c’est : ‘’Je vais faire les Jeux paralympiques’’ »

Je me retrouve hospitalisée à l’hôpital militaire de Percy. La jambe arrachée, c’est une blessure de guerre. J’ai été prise en charge très rapidement, emmenée au bloc. Une des premières phrases que j’ai dites en salle de réveil, c’est : « Je vais faire les Jeux paralympiques. » Ça a tout de suite été présent dans ma tête. Je ne savais pas encore dans quel sport, mais ça a vite été l’objectif que je me suis fixé pour tenir le coup et aller le plus loin possible.

Ça a basculé en mode machine de guerre. On passe par toutes les phases imaginables. Les premières semaines, je vais être très honnête, je n’avais plus envie d’être là. Je n’avais plus envie d’être en vie dans cet état-là parce que je ne m’appropriais plus ce corps. Je trouvais ça moche, je ne trouvais pas ça féminin. Et même par rapport à ma compagne, je me disais : « Mais comment elle peut me trouver encore belle, m’aimer comme ça ? »

« Je ne pense pas que la prothèse soit un jour ma jambe »

Cette prothèse, pour le moment, c’est encore trop récent pour dire que c’est ma jambe. Je ne parle jamais de ma prothèse comme de ma jambe. C’est une extension de moi que je peux plus ou moins ressentir, contrôler, mais ce n’est pas encore ma jambe. Et je ne pense pas que ça le soit un jour, malheureusement. Portée par l’entourage, par l’amour que me portait Tiphaine, j’ai décidé de survivre, de continuer à vivre pour elle, pour mes proches. Mais au début, je ne le faisais pas pour moi.

Aujourd’hui, je ne peux plus être assistante réalisatrice comme je l’étais avant, parce que c’est un métier qui demande d’être debout pendant des heures, de courir partout. On est le chef d’orchestre d’une émission, il faut être sur tous les fronts. Même si j’ai une prothèse, ça ne me permet pas de tenir sur la durée autant d’heures de travail debout. Je ne peux plus physiquement faire ce métier, et ça, c’est très douloureux. C’est pour ça que je me suis mise à fond dans le sport, pour essayer de transformer cette frustration.

07/01/2020 6:33 AMupdated: 07/01/2020 8:33 AM
  • 5.1m
  • 1.9k

1649 comments

  • Gigi F.
    6 hours

    Quel courage, bravo, j’aimerais avoir 1/10 de votre volonté

  • David C.
    12 hours

    Top 😉

  • Jacqueline X.
    13 hours

    tu restes tres jolie bravo pour ton courage bonne suite

  • Jean P.
    16 hours

    Quelle lucidité et courage ,Bravo j'admire

  • Anne F.
    16 hours

    Mon dieu,je suis vraiment très admirative de cette jeune femme,de ce qu'elle à réussie de faire, Un GRAND BRAVO à Elle,je pense que je l'ai vue danser avec Fauve , dans danse avec les Stars une Grande Dame bravo à Elle, Moi,je la trouve vraiment très BELLE,je vous envoie à toutes les deux, tous mon AMOUR 💐

  • Pascal B.
    17 hours

    Très beau combat ! Courage Pauline.

  • Coco R.
    a day

    Fleurs

  • Coco R.
    a day

    Ce qui nous tue pas nous rend plus fort vous êtes une battante une guerrière rester comme vous êtes vous êtes une Belle Femme malgré tout ce qu ,il y a pus se passer Respet pour vous et continuer je vous Félicite Longue vie à vous je suis vraiment en admiration devant vous Et vous avez donné une histoire de votre vie qui pourrait faire changer la façon de penser parapore aux gens qui se plaignent de pas grand chose dans leurs vie Hommage vous et pour moi c ,était très émouvant Bonne journée à vous 😊😘

  • Renée B.
    a day

    Je te trouve très courageuse et je trouve que tu est super 👍 de te voir dynamique et que tu te laisse pas abattre et que tu continue à avancer lâche pas

  • Kehlla M.
    a day

    Un parcourus et une volonté extraordinaire , Madame bravos a vous Votre d’adaptation est poignante et très touchante 🌹, remercions celui qui vous as donnée la Vie de ne pas l’avoir reprises . Merci aussi a votre destin de vous offrir cette 2e Vie que vous menez à votre guises 🙏🏽.

  • Christine M.
    2 days

    Merci

  • Laetitia M.
    2 days

    Girl power de ouf! Incroyable, même si ça ne changera rien, toutes mes pensées les + positives pour Madame

  • Wil B.
    2 days

    Incroyable force de caractère, de courage, incroyable tout court...pas assez de mots dans notre si belle langue pour qualifier ce chemin parcouru... Un esprit vaillant de grande championne.Les JO ça va le faire grâvvvvvve!!!

  • Josée H.
    3 days

    Ange de coeur magnifiques partage merci amitiée ⚘🙏😇🤠🧚‍♀️🐯🌺

  • Nathalie R.
    3 days

    Chapeau madame👍💪

  • Kaki J.
    3 days

    Faut pas. D espèree ?

  • Agathe S.
    3 days

    Bravo à vous moi aussi victime d’un accident de voiture touché aux deux jambes je les récupère petit à petit mais c’est horrible ce qui vous arrive moi aussi je voulais plus faire parti de ce monde je me suis accrochée et je continue ma kine toutes les semaines

  • Gigi D.
    3 days

    Voilà ce que permettent parfois les dures épreuves de la vie. Trouver en soi des ressources que nous n’avions jamais imaginé bravo quel bel exemple.

  • Alexandra T.
    3 days

    Bravo les mots sont si faibles

  • Salah D.
    4 days

    Merci pour ce témoignage émouvant ,vous n’avez rien perdu au contraire ,