retour

Une vie : Ava DuVernay

Elle s'est toujours battue pour plus de diversité au cinéma. Elle avait dénoncé la "blancheur" des Oscars. Aujourd'hui, ses combats dépassent la fiction. Elle, c'est Ava DuVernay.

Ava DuVernay : réalisatrice, productrice, scénariste et militante antiraciste

Ses documentaires dénoncent les injustices subies par les Africains-Américains aux États-Unis. Elle vient d’être élue au comité des gouverneurs des Oscars : c’est Ava DuVernay.

Elle est réalisatrice, productrice, scénariste. Ses documentaires engagés dénoncent les injustices subies par les Africains-Américains aux États-Unis. Elle se bat pour un cinéma plus inclusif : c’est Ava DuVernay.

Son père a été témoin des Marches pour les droits civiques de Selma

« Je pense que dans toute l’industrie, qu'il s'agisse de la télévision ou du cinéma en ce qui concerne Hollywood et la réalisation de films et de programmes télévisés, il faut plus d'inclusion, plus de représentation, plus de personnes impliquées. Différents types de voix, différents types de scénaristes, et non pas toujours le même vieux type de personne qui raconte les mêmes vieilles histoires », affirmait la réalisatrice en 2015.

Ava DuVernay naît en Californie en 1972 et grandit avec ses quatre sœurs et frères. Enfant, elle se rêve avocate. Durant les vacances, elle rend visite à son père, qui habite près de Selma, dans l’Alabama. Il a été témoin des Marches pour les droits civiques qui s’y sont déroulées en 1965. « La police est arrivée dans notre jardin. Je me souviens être sortie de la maison et avoir vu mon père, mon fier et beau père, à terre dans notre jardin, la police luttant pour le maintenir au sol », se souvient la scénariste.

Journaliste puis publicitaire

Après un double cursus en littérature anglaise et études africains-américaines, elle se destine au métier de journaliste. À 23 ans, alors stagiaire pour CBS Evening News, elle couvre le procès d’O.J. Simpson. Contrainte à fouiller les poubelles de l’un des jurés du procès, elle se détourne du métier du journaliste pour s’orienter vers la publicité.

En 2003, elle commence à écrire son premier scénario. En 2008, elle fait ses débuts derrière la caméra avec le documentaire This is the Life, sur la scène hip-hop à Los Angeles dans les années 1990. À 38 ans, elle fonde la société ARRAY, qui distribue et promeut le travail de cinéastes racisés. « Je pense que l'art est politique. Tout le monde s'exprime et les artistes sont des citoyens. Les artistes devraient pouvoir dire ce qu'ils pensent », estime-t-elle.

La première Africaine-Américaine nommée pour le Golden Globe du meilleur réalisateur

À 40 ans, elle est la première réalisatrice africaine-américaine à recevoir le prix de la Meilleure réalisation au Festival de Sundance pour Middle of Nowhere. En 2013, elle réalise "Venus VS.", un documentaire sur le combat de Venus Williams pour obtenir le même salaire que les hommes sur le tournoi de tennis de Wimbledon.

À 41 ans, elle réalise Selma, biopic de Martin Luther King, qui se concentre sur ses rapports avec le Président Lyndon B. Johnson au moment des Marches de Selma de 1965 pour le droit de vote des Africains-Américains. Quelques mois plus tard, elle est la première Africaine-Américaine nommée pour le Golden Globe du meilleur réalisateur.

Elle entre dans le classement des 100 personnalités les plus influentes de « TIME »

Si Selma est nommé à l’Oscar du Meilleur film, Ava DuVernay dénonce malgré tout l’absence de nomination pour son acteur principal, David Oyelowo. En 2020, celui-ci révèle d’ailleurs que des membres de l’Académie des Oscars ont refusé de voter pour Selmacar lors de l’une des avant-premières, l’équipe du film portait des tee-shirts « I Can’t Breathe », en hommage à Eric Garner. « Des membres de l’Académie ont appelé le studio et nos producteurs en disant : ‘’Nous n’allons pas voter pour ce film parce que nous pensons que ce n’était pas l’endroit pour faire ça’’ », raconte David Oyelowo.

En 2016, un mois avant la présidentielle américaine, la productrice dénonce, dans le documentaire Le 13ème, l’influence du 13ème amendement de la Constitution sur le traitement des Africains-Américains par le système judiciaire. À 44 ans, elle entre dans le classement des 100 personnalités les plus influentes de l’année du magazine TIME.

La première metteure en scène noire à réaliser un film au budget supérieur à 100 millions de dollars

En 2018, avec Un Raccourci dans le temps, elle est la première metteure en scène noire à réaliser un film au budget supérieur à 100 millions de dollars. La même année, elle est membre du jury du Festival de Cannes présidé par Cate Blanchett. À 46 ans, elle crée, réalise et produit Dans leur regard, diffusé sur Netflix. Cette série met en scène l’histoire des Central Park 5, ces cinq jeunes Latinos et Africains-Américains accusés à tort et condamnés pour le viol et l’agression d’une femme blanche à New York en 1989.

Fin mai 2020, bouleversée par les images de la mort de George Floyd, elle décide de lancer un grand projet pour mettre en lumière les violences policières, mais aussi les identités des officiers impliquées. En juin 2020, Ava DuVernay est élue au comité des gouverneurs des Oscars, dont la mission est de définir les objectifs stratégiques de l’Académie.

26/06/2020 06:45
  • 237.0k
  • 84

63 commentaires

  • Jan K.
    02/07/2020 22:25

    Pffffff s’ils sont pas content : développez le cinéma en Afrique et arrêtez de vouloir à tout prix foutre de la couleur partout.

  • Tata P.
    28/06/2020 13:50

    Récompenser des gens pour autre chose que leurs talents, c'est de la démagogie et la meilleure façon de montrer qu'ils sont inférieurs aux autres!!! Parti comme c'est, ils vont créer l'oscar qui récompense les non-Blancs!!! 😏😏😏😏😏😏😏😏😏😏

  • Ludovic L.
    28/06/2020 13:49

    Les gens même si on a mis en avant le côté "afro américaine" pour ceux sui connaissent elle se bats surtout pour que le cinéma soit plus inclusive c'est tout

  • Roland D.
    28/06/2020 13:18

    Les afro--américains représentent un peu plus de 12% de la population américaine. Pourtant ils sont surreprésentés dans le domaine de la musique et du sport. J'espère que cette dame se bat aussi pour qu'il y ait moins de noirs dans ces domaines.

  • Ibrahim A.
    28/06/2020 05:49

    When they see us 🙌🙌🙌

  • Sonia S.
    27/06/2020 23:17

    Chacun fait comme bon lui semble.....

  • Julien P.
    27/06/2020 20:17

    Avec leurs propagande brut va arriver à faire : afro français comme un groupe. Divisé pour mieux Divisé la marque de fabrique de brut

  • Martial M.
    27/06/2020 16:50

    Qu'elle soit Noire, Jaune ou Verte, je m'en fous, mais son combat mérite le respect, je suis souvent un peu "extrémiste" avec certaines personnes de couleur (si vous voyez de qui je parle), mais elle a raison et je lui souhaite de réussir.

  • Ceytte Y.
    27/06/2020 14:07

    A la la l’évolution .......!!!

  • Eric G.
    27/06/2020 13:35

    Elle a fait quels films ? Connaissais pas avant .

  • Catherine W.
    27/06/2020 13:15

    juste une question les oscars n est pas questions de couleurs c'est la performance de l acteur et noir ou blanc si ils sont pas bons pas de récompense

  • Ro B.
    27/06/2020 06:27

    👌🏿👌🏿👌🏿

  • Péronille L.
    27/06/2020 05:42

    De toute façon, l'avenir des Noirs, c'est la femme Noire.

  • Cyril U.
    26/06/2020 18:43

    Pitoyable.

  • Alex M.
    26/06/2020 16:45

    Ils commencent un peu casser les couilles cette click là

  • Billig W.
    26/06/2020 16:33

    Pourtant Obama est passé.

  • Ludo N.
    26/06/2020 15:57

    On s'en fou mais totalement 👍🏻👍🏻👌

  • Emelyne P.
    26/06/2020 15:20

    When they see us est excellent, touchant, scandalisant, un doc à voir.

  • Gaël B.
    26/06/2020 15:10

    Tg

  • Mare A.
    26/06/2020 14:53

    Thank you 🙏

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.