retour

6 questions simples au directeur d'Instagram Adam Mosseri

La santé mentale, les tétons des femmes et le mouvement anti-grossophobie : 6 questions simples au directeur d'@instagram Adam @mosseri.

Six questions au directeur d’Instagram, Adam Mosseri

C’est l’un des réseaux sociaux les plus utilisés au monde. Adam Mosseri, directeur d’Instagram, répond à quelques questions simples sur l’application.

Comment faire d’Instagram un espace sûr ?

Adam Mosseri, directeur d’Instagram, l’affirme : les utilisateurs ne doivent pas passer trop de temps sur le réseau social. Car cela nuit à leur bien-être, mais aussi à l’application à long terme.

« Nous essayons de faire en sorte qu'Instagram réponde à plus de besoins des gens et nous essayons aussi de nous assurer que les gens se sentent bien par rapport à l'expérience qu'ils ont sur la plate-forme », affirme-t-il. Des outils pour la gestion du temps passé sur Instagram ont donc été créés. Ainsi, les utilisateurs peuvent se fixer des limites.

« Rendre le nombre de mentions “J’aime” confidentiel est dans le même esprit », ajoute-t-il. Et de poursuivre : « Ainsi, les gens se soucient un peu moins du nombre de “J’aime“ qu'ils reçoivent, et ils passent un peu plus de temps à se connecter avec les gens ou les choses qu'ils aiment. »

Qu’allez-vous apprendre à vos enfants à propos d’Instagram ?

Instagram étant interdit aux moins de 13 ans, les enfants d’Adam Mosseri n’y ont pas accès. Le directeur de l’application a trois garçons âgés de 5 ans, 3 ans et 6 mois. Toutefois, il gère des comptes pour chacun d’entre eux. Il partage leur vie de famille, avec sa famille « qui vit dans le monde entier »l.

« Je l'utilise comme une sorte de petit album photos privé, réservé à une poignée de personnes. Mais j'espère que lorsqu'ils seront assez âgés, ils commenceront à l'utiliser. J'essaierai de leur donner de bons conseils sur la modération, sur le fait d'être attentifs aux personnes avec lesquelles on interagit, la protection de la vie privée et sur le fait de réfléchir à ce que l'on partage. »

Pourquoi les tétons des femmes sont-ils interdits sur Instagram ?

« C’est juste une question de sécurité », affirme Adam Mosseri. Le problème dans cette situation - et dans les situations liées à la nudité en général - est que l’âge, ni le consentement, ne peuvent être vérifiés. Si certains pays trouvent que les règles d’Instagram sont trop conservatrices, d’autres les trouvent trop permissives. Il faut alors trouver un juste milieu.

« Nous pourrions essayer de faire des politiques locales et avoir une politique différente en France, en Angleterre, au Royaume-Uni,en Irak ou autre. Mais nous serions alors moins efficaces dans l'application de ces politiques, parce que nous devrions avoir un tas de règles différentes, un tas de personnes différentes formées selon des règles différentes, des catégories différentes, des technologies différentes et nous ferions plus d’erreurs », indique Adam Mosseri.

Pourquoi les photos de certains militants anti-grossophobie ont été retirées ?

Lorsqu’une photo est retirée, c’est soit parce qu’elle a été signalée par un autre utilisateur, soit parce qu’elle a été détectée comme « problématique » par une technologie. Dans les deux cas, ces photos finissent par être examinées par quelqu’un qui décide de si elles sont contraires, ou non, à la politique d’Instagram. Toutefois « ces politiques ont toujours des zones grises », indique le directeur d’Instagram.

Il poursuit : « Nous allons retravailler nos politiques, améliorer la formation de nos référenceurs, mettre au point des classifications plus précises et développer de nouvelles technologies. Nous apprécions donc les retours des utilisateurs, aussi inconfortables qu’ils soient, car ils nous aident à nous améliorer. »

Comment avez-vous géré les élections américaines de 2020 par rapport à 2016 ?

Avant tout, Adam Mosseri avoue que le groupe a pris du temps à comprendre l’étendue de sa responsabilité et à l’assumer. Après 2016, l’entreprise dans son intégralité s’est concentrée sur les différents problèmes liés à la sécurité. Parmi ces problèmes, l’ingérence dans les élections.

« Nous étions beaucoup mieux préparés cette fois-ci aux États-Unis, mais aussi lors de plusieurs élections au cours des quatre dernières années. Nous avons un tas d'autres élections assez importantes à venir. Une particulièrement importante au Brésil, un autre grand pays. Nous essayons d'adopter un point de vue international et d'assumer cette responsabilité. Nous avons fait beaucoup de chemin, mais il y a encore beaucoup à faire. »

Quelle est la prochaine étape pour Instagram ?

Selon son directeur, Instagram entend se concentrer sur les jeunes et les créateurs. Il remarque aussi le pouvoir des individus en dépit des organisations. Il évoque notamment les athlètes qui comptent davantage que les équipes et les journalistes vis-à-vis de leur média. Les contenus provenant d’individus, qui montrent leur quotidien notamment, ont le plus de succès.

« Ce sont des fenêtres pour voir ce que c'est que d'être dans le monde de quelqu'un d'autre, et c'est ce que les gens ont tendance à faire de mieux, parce que je pense que les gens trouvent des moyens d'être plus authentiques et plus ouverts, et c'est ce qu'ils veulent vraiment voir », conclut Adam Mosseri.

22/11/2020 16:58mise à jour : 23/11/2020 08:30

0 commentaire

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

    switch-check
    switch-x
    En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.