retour

Covid-19 : le monde entier repense la mobilité en ville

Et si le grand gagnant, c'était le vélo ? 🚴‍♀️

Dans le monde entier, avec l’épidémie de Covid-19, la pratique du vélo augmente

Le but : désengorger les transports en commun, réduire les embouteillages et faciliter la distanciation sociale lors des déplacements.

Depuis le début de l’épidémie de Covid-19, des pistes cyclables sont apparues dans le monde entier, alors que les mesures de distanciation sociale obligent à repenser la mobilité urbaine. Le but : désengorger les transports en commun, réduire les embouteillages et faciliter la distanciation sociale lors des déplacements.

80 km de pistes cyclables temporaires à Bogota, 150 en Île-de-France

En Colombie, 80 km de pistes cyclables temporaires ont été créées à Bogota au mois de mars. La capitale fait figure d’exemple dans l’urbanisme tactique : proposer rapidement des aménagements temporaires à moindre coût pour s’adapter aux besoins des habitants, dont le vélo.

En Île-de-France, alors que le déconfinement fait craindre la contagion dans les transports en commun, 150 km de pistes cyclables provisoires sont en train d’être créées. Des dizaines de villes françaises ont annoncé des aménagements similaires. Les Français peuvent de plus bénéficier de 50 euros pour réparer leurs vélos.

À Londres, la capacité d'accueil des transports en commun réduite de 90 %

Au Royaume-Uni, depuis le début du confinement, la vente de vélos a augmenté de 200 % chez les travailleurs des secteurs prioritaires. Le gouvernement a annoncé un plan de 2 milliards de livres pour favoriser le cyclisme et la marche.

À Londres, où la capacité d'accueil des transports en commun est réduite de 90 % à cause de mesures de distanciation sociale, le nombre de cyclistes pourrait être multiplié par 10 dans les semaines à venir selon le maire Sadiq Khan.

Dans le monde, d’autres mesures sont testées par les villes : piétonnisation de rues à New-York, limitations de vitesse à Bruxelles, élargissement des trottoirs à Milan… Ces aménagements temporaires, guidés par la crise sanitaire, permettent d’imaginer une nouvelle organisation des villes, moins centrée sur la voiture.

14/05/2020 16:15
  • 856.4K
  • 390

109 commentaires

  • Nicolas D.
    09/06/2020 04:36

    Fon chier les cyclistes pis c’est tous

  • Ga M.
    08/06/2020 18:46

    MERDE A LA "GAUCHE PISTE CYCLABLE" https://youtu.be/3p2dQ8CIJ38

  • Bruno R.
    08/06/2020 17:57

    Canalcycle le spécialiste du vélo d'occasions révisés en île de France

  • Canelle P.
    08/06/2020 17:01

    regardez à 0:27 vous allez reconnaître qlq chose

  • Pierre C.
    08/06/2020 16:36

    Sans compter l'impact écologique et la santé grâce à la pratique douce du sport. Il ne manque plus que des espaces sécurisés pour garer les vélos sans craindre de se le faire voler ou vandaliser !

  • Dib A.
    07/06/2020 20:17

    C'est n'importe quoi 🖕

  • Sara N.
    07/06/2020 19:58

    une prime de réparation? coul!

  • Christophe B.
    07/06/2020 18:27

    Alors, mon p'tit Fifi lench vener lsn , pour la petite histoire (et pour tes potes 😉) en 3 semaines, 900 kms dans les pattes ! Et pas en électrique !!

  • Nuaard O.
    07/06/2020 17:45

    C’est assez cool de voir que l’on peut développer des modes de transports alternatifs quand on le veut, mais sortie de crise de covid est-ce que sa va durer? Le vélo à lui seul ne fera pas baisser les émissions de CO2, comme dit dans plusieurs commentaires sa reste pour des trajets « courts », l’infrastructure ce n’est pas que des pistes cyclables, des parkings à vélo, une cohabitation cyclistes/piétons/automobilistes, des wagons trains adaptés, peut être des bus aussi,... L’intégration du vélo est plutôt bien faites dans certaines villes comme à Copenhague, jeter un œil du pourquoi et du comment peut être intéressant.

  • Zoé B.
    07/06/2020 17:34

    Encore de la pensée ecolo-bobo, pluie, froid, transport de marchandises et de matériel ramènent le transport à vélo à plus de réalité. Il ne fallait pas autant criminaliser la voiture dans les vieilles cités européennes

  • Catherine D.
    06/06/2020 22:58

    Le monde entier ne repense pas a sortir les gens de la misère. C'est vrai que c'est pas très important ça . NOUS AVONS A FAIRE A DES DEBILES PROFONDS 😠

  • Brigitte V.
    04/06/2020 12:31

    pensons autrement....qu'allons nous laisser à nos enfants?

  • Brigitte V.
    04/06/2020 12:31

    chacun peut modifier ses habitudes.....petit à petit

  • Brigitte V.
    04/06/2020 12:28

    si seulement les 80% des automobilistes qui font moins 3 km pouvaient faire un effort , déjà par beau temps...ils ne seraient pas obligés d'aller dans les salles de sport...et les salles de sport pourraient emmener leurs clients sur les pistes?

  • Michel M.
    04/06/2020 07:20

    Pistes temporaires, c' est vraiment très con, et les vélos sont-ils temporaires ?🙁😕☹️😡

  • Khobeib D.
    02/06/2020 12:52

    ya7kiw 3lina 🤣

  • Anne S.
    01/06/2020 16:55

    Je vis dans un village et dès qu'il ne pleut pas, c'est vélo ! Pour aller bosser, pour les courses, aller à l'école, etc mais je reconnais que j'ai la chance de vivre et de travailler dans une petite bourgade où tout est à portée de bicyclette. Impossible quand on vit dans une banlieue résidentielle. De la à conclure qu'il faut repenser l'organisation des grosses villes...

  • Florence B.
    01/06/2020 15:23

    Et les pistes cyclables sur les petites départementales ? Pour quand?

  • Huguette F.
    01/06/2020 13:16

    Moi j’étais engoissé part le confinement

  • Jules J.
    01/06/2020 13:05

    A l'entrée d'Avignon ils ont fait la même chose. C'est un cauchemar pour les artisans en fourgon 30 mins pour accéder à la rocade😡🤬