retour

2019 vs 2020 : le quotidien d'une étudiante

Le quotidien d'une étudiante, en 2019, c'était ça. En 2020, c'est ça.

Le quotidien d’une étudiante en 2020

Il y a plus d’un an, les étudiants étaient loin de se douter qu’une pandémie bouleverserait leur quotidien. Agathe est en 3e année d’études supérieures. Elle raconte à Brut.

Agathe effectue sa dernière année de licence Information et Communication à la Sorbonne Nouvelle, à Paris. Pour ce deuxième confinement, elle a choisi la Bretagne au lieu de son 15 mètres carrés parisien. À travers la pandémie et ses complications, elle a développé une grande autonomie qu’elle n’avait pas avant.

Les difficultés des cours à distance

Tous les soirs, elle regarde, nostalgique, toutes ses photos datant d’avant la pandémie. « Il y a un an, j’étais en Martinique, au soleil. Il y a un peu moins d’un an, j’étais sur les pistes, au ski. Mais on reste positif malgré tout. Il y a un an, j’allais à la fac en présentiel », se souvient-elle. Le plus gros défi qu’Agathe rencontre cette année est de résister au décrochage scolaire.

Elle remarque un manque d’accompagnement. Elle décrit certains professeurs comme des « fantômes » puisqu’ils n’ont donné aucune nouvelle depuis le premier confinement. D’autres postent seulement leurs cours. Et une autre partie des professeurs est très présente pour les étudiants : « C’est aussi grâce à ça qu’on s’accroche », affirme Agathe.

Une organisation bouleversée

Durant le confinement, Agathe a pris de nouvelles habitudes pour organiser ses journées. Chaque matin, elle allume son ordinateur et vérifie son emploi du temps. Elle cherche ensuite le cours mis en ligne par le professeur. Parfois, il s’agit simplement d’un Powerpoint à télécharger. D’autres fois, ce sont des cours sous forme de podcast d’une quarantaine de minutes.

Il y a quelques mois, elle avait un tout autre programme : « En novembre dernier, j’ai postulé pour un semestre à Mexico City. Ça a été accepté pendant le premier confinement. C’était pour le premier semestre. Puis au vu de la situation, le deuxième semestre avait été envisagé. Au final, tout a été annulé. Je trouvais que c’était une bonne manière de terminer ma licence et j’ai été déçue. »

07/12/2020 07:27
  • 173.8K
  • 262

35 commentaires

  • Fred M.
    09/12/2020 22:43

    Bravo Agathe pour ce témoignage, ton esprit positif et ta persévérance !

  • Lia T.
    09/12/2020 08:54

    C’est mal barré !ils sont entrain de nous préparer on doit s’attendre à un prolongement du confinement

  • Pauline T.
    09/12/2020 02:27

    MERCI

  • BarkbarkbarkZucc B.
    08/12/2020 18:57

    Faire des études de com et utilisez google meet ! Y a un problème la !

  • Manon I.
    08/12/2020 18:31

    VDM !!!

  • Michel V.
    08/12/2020 13:47

    La vérité, ce reportage me fait rire.

  • Ugo D.
    08/12/2020 12:15

    « un mal pour un bien »pas tout à fait, au début ça partais bien mais elle s’est égaré après la fille

  • Audrey B.
    08/12/2020 10:27

    « un mal pour un bien » ouais bof convaincue mdrrrrrrr faut pas pousser

  • Max I.
    08/12/2020 09:49

    Paaaauuuuvres petits français!!!! 😂😂😂 Mais quelle indécence mon Dieu.

  • Alain L.
    08/12/2020 07:07

    Du TF1 au mieux. Les 1eres années oubliées, milieu bourgeois.....Bref, startup Nation en idéal .....

  • Dorothée O.
    08/12/2020 06:50

    'Un mal pour un bien'.... je suis perplexe !

  • Pascale G.
    08/12/2020 06:34

    Bouh pas de soirée d’intégration en 2020. Trop triste. Nous sommes devenus égoïstes et nombrilistes. Quant à tous ceux qui parlent de dictature, qu’ils aillent voir ailleurs : chine, Corée du Nord, Arabie, etc. Pays très respectueux des droits de l’homme. Putain on est pas confiné à vie juste quelques mois. Si on peut pas supporter ça.

  • Jérémie D.
    08/12/2020 02:10

    je comprend mieux ce que tu fou 10h par jour sur ton fauteuil.

  • Ismail Gadda
    08/12/2020 01:27

    soyez très bien confiné en Bretagne cette vidéo elle est superbe ça donnera beaucoup d'exemples aux gens

  • Jean P.
    07/12/2020 22:25

    Les retraiter avec moins de 100€ / mois le son aussi mais on ne parle jamais de nous comme si on n exciter pas

  • Vincent D.
    07/12/2020 19:04

    Complètement bidon ce reportage, elle doit représenter au max 5% des étudiants actuels. Famille bourgeoise ( c est pas une tare mais le confinement est vachement plus simple dans ces conditions ), une grande maison, la possibilité de se balader dans la nature etc .... Pourquoi ne pas avoir interviewé un jeune étudiant confiné dans un Crous ou une chambre de bonne car impossible d avoir mieux faut de moyens financiers ? Ça ressemble beaucoup plus à la réalité.

  • Jacques D.
    07/12/2020 12:20

    bonjour

  • 07/12/2020 12:20

    Nous sommes aussi étudiantes ma soeur et moi et nous reconnaissons pas. Et en général je ne penses pas que les étudiants s'y retrouvent. Son discours et trop positif et je trouve que sa situation ne reflète pas la majorité des étudiants en France...

  • Louis R.
    07/12/2020 12:11

    Vous choisissez bien vos étudiant vous ...

  • Catherine P.
    07/12/2020 11:51

    Une très jeune fille m’ a parlé de son BTS comptabilité: Elle est en partie en stage, en partie 8 heures d’ affilée sur son ordinateur.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

Inscrivez-vous gratuitement à myBrut, la newsletter de Brut.

switch-check
switch-x
En continuant, vous acceptez de recevoir des e-mails de Brut.